Conseils : les douleurs articulaires

De nos jours, de plus en plus de personnes souffrent de douleurs articulaires, de plus en plus tôt.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de ce phénomène :

  • Le surpoids est sans aucun doute la cause première des problèmes articulaires de notre époque. Chaque kilo en trop est 4 fois plus supporté par les articulations des membres inférieurs (hanches, genoux, chevilles).
  • La sédentarité engendre inévitablement un relâchement de nombreux muscles censés soutenir la structure osseuse et articulaire du corps humain (comme les abdominaux censés soutenir la colonne vertébrale ou les quadriceps et ischios contribuant au soutien des genoux). En plus d’entraîner une raideur et une faiblesse musculaire, la sédentarité empêche la sécrétion régulière de liquide synovial. En plus de nourrir directement le cartilage, ce liquide permet d’assurer la lubrification des articulations afin d’éviter les frottements entre ces derniers pouvant mener à une inflammation et une usure précoce des articulations.

Pour préserver la santé de nos articulations, il est indispensable de bouger !

L’alimentation moderne et le stress sont tous deux la cause directe d’un excès d’acidité dans l’organisme. Ce dernier tente de se défendre en puisant dans ses réserves de minéraux alcalins pour venir « compenser » cette acidité, en particulier ceux présents dans les os et les articulations. Il s’en suit une déminéralisation de l’organisme augmentant ainsi les risques de dysfonctionnement du corps et fragilisant davantage les os et les articulations.

Notre environnement actuel ne nous permet pas souvent de conserver une posture adaptée pour le corps humain. A force d’être toute la journée assis derrière un bureau, nous adoptons une posture impliquant une sur-sollicitation de certaines parties du corps (en particulier les cervicales) et une sous-sollicitation d’autres parties (abdominaux, muscles dorsaux, quadriceps…).

Surpoids, sédentarité, alimentation moderne, stress et posture inappropriée conduisent tous vers une fragilisation des articulations. A force, il s’en suit une inflammation chronique caractérisée par de la douleur et augmentant les risques de dégénérescence précoce (arthrose).

Consultez ici les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé en matière d’activité physique

L’OMS a mis au point ces recommandations mondiales en matière d’activité physique pour la santé.